Introduction à la psychologie de l’enfant

Home / Advices / Introduction à la psychologie de l’enfant

Introduction à la psychologie de l’enfant

Présentée par Nour Elhouda Sadfi
1- Définitions et Concepts généraux :
La psychologie est une science moderne née au début du 20 ème
siècle avec les psychophysiologistes allemands tels : Max
weber,, M. Woundt …
Elle s’est dotée de théorie fécondes avec le « Behaviorisme » de
Jean B. Watson, le « Gestalisme » ou : « Théorie de la forme » de
M.Wertheimer, ainsi que des méthodes qui ouvraient des
champs nouveaux dont: « Les tests de Binet » .
Elle s’est transformée aujourd’hui grâce à l’émergence d’un
nouveau courant appelé : « Psychologie cognitive » ou « le
Cognitivisme ».
Nous pouvons alors distinguer plusieurs champs d’application de
la psychologie :
– « la psychologie animale » qui s’intéresse aux comportements
des animaux, leurs rituels, leurs communications…
– La psychologie de l’enfant et du développement étudie les
évolutions de l’enfant depuis sa naissance.
Le Pédagogue de renom international, a mis en évidence la
notion de stade, permettant de rapporter les acquisitions des
connaissances à : « une succession d’opérations logiques qui
reposent sur l’observation des expériences proposées aux
enfants ».
La psychologie sociale étudie les interactions de l’individu
avec le groupe social auquel il appartient, ainsi qu’avec sa
société respective.
Elle s’intéresse à la formation du jugement social de chacun,
ainsi qu’à la communication sociale.
Au monde du travail, elle étudie la relation entre
professionnels et clients.
La Psychologie différentielle étudie les comportements des
individus (aide aux recrutements, à l’orientation
professionnelle…)
L’objectif principal des chercheurs reste de cerner l’origine de
la différence des individus.
La Psychologie clinique :
– C’est une branche de la psychologie qui utilise des
méthodes et des concepts issus de la Psychanalyse.
Son objectif est d’étudier la psychologie des patients.
– La psychologie cognitive est aujourd’hui au centre des
renouvellements et des recherches, son centre d’intérêt
est l’étude de l’information liée à la « mémoire à long
terme » et la « mémoire à court terme ».
 
– Elle entretient des rapports étroits avec d’autres
domaines dont le linguisme et la neurologie.
 
-Le cognitivisme a enrichie le domaine qui touche
l’acquisition du langage et son disfonctionnement, en
particulier la « dyslexie » (qui est un disfonctionnement
cérébral en matière de lecture).
 
– La Psychiatrie :
– Ce concept est formé du mot : « psyché » + « analyse »
= analyse de l’âme.
– La théorie de la « vie psychique » est formulée par S.
Freud, posant l’ « Inconscient » comme instance qui
régit certains comportements à partir d’éléments
refoulés.
 
– Cette Science est née à la fin du 19 ème siècle à la suite
des travaux de Freud qui a mis l’accent sur l’idée que la
personnalité humaine se forme à partir du
« refoulement » dans l’inconscient de certaines
situations vécues dans l’enfance comme autant de
sources d’angoisses et de culpabilités.
– Le refoulement du souvenir de ces situations traumatisantes
est dû au rôle déterminant que joue la figue du père dans le
triangle : père – mère – enfant ; et au moment où se constitue
le « Complexe d’Œdipe ».
– Freud a mis en évidence l’importance des actes manqués, des
rêves où réapparaissent certains éléments refoulés.
– Il a élaboré 2 modèles de l’appareil psychique :
– 1) la Personnalité humaine est formée de 3 instances :
l’Inconscient ou le « ça » (se sont les pulsions latentes) / le
Conscient ou : le « Moi » et le « Surmoi » (qui signifie le
modèle social + l’ensemble des règles morales)
Différents troubles évolutifs du développement = les TED
1- L’autisme = trouble du développement touchant les
aptitudes de communication de la personne face au monde
extérieur.
2- L’hyperactivité
3- La dyslexie
4- La boulimie
5-Les addictions= la dépendance de l’individu à certains
produits, substances…etc
6- Les troubles bipolaires, se manifestent par la mélancolie,
l’angoisse, la peur, la tentation de suicide…etc
7- La schizophrénie = est une perte de contact avec la réalité.
Elle implique la rupture de l’unité psychologique
aboutissant à une indifférence face à des sujets
émotionnels. Parmi ses symptômes : vouloir s’isoler,
s’éloigner de ses camarades, avoir une certaine hostilité à
l’égard des autres, tout en s’attachant à une idée ou à un
concept religieux ou à un parti politique…
8- L’hystérie = est une maladie psychiatrique induisant des
crises de paniques et d’angoisse.
Elle se développe chez les personnes qui présentent une
timidité, une hyper sensibilité, une difficulté de prendre des
décisions, la recherche de perfection, un besoin d’être
rassuré en permanence.
Il existe un traitement d’antidépresseur, sinon c’est le yoga,
la sophrologie permettant de soigner la timidité, la phobie,
les troubles du comportement de l’enfant ou de l’adulte.

Leave a Reply

Your email address will not be published.